syrah

A ce jour, nous avons une vision plus précise de ce que l'année 2008 nous offrira en matière de vin dans notre région.

Malgré un début de vendange laborieux, des interrogations, des doutes, (des gros doutes…), un temps qui s'arrange mais des pluies qui reviennent, un Mistral qui ne parvient pas à s'imposer... bon, soyons honnêtes, des conditions pas vraiment fameuses pour faire des bons produits, globalement ce cru offrira des vins moins puissants avec des degrés moins élevés, mais quand même un fruit plaisant mis en valeur par une acidité harmonieuse. J'ai déjà eu l'occasion de déguster sur cuves et j'ai été assez étonné de cette belle et agréable fraîcheur. Ceux qui préfèrent les vins de garde n’y trouveront peut-être pas leur compte, mais comme d'habitude, le talent des meilleurs vinificateurs parlera encore et nous procurera de belles surprises.

Sur le plan des volumes, les attaques de pourritures grises ont entraîné des tris sérieux, diminuant ainsi une récolte qui déjà au départ ne s'annonçait pas très généreuse.

Qualitativement et quantitativement ce ne sera donc pas l'année du siècle mais compte tenu des conditions de départ, on peut dire que les vignerons s'en tirent plutôt pas mal. Attendons maintenant la fin des décuvaisons et l'éclaircissement des vins pour avoir une opinion plus définitive.

Jacco, le 6 octobre 2008